Jardin du Plessis-Sasnières:des plantes à profusion

Article créé le 13/05/2019

Le Jardin du Plessis-Sasnières a accueilli les 11 et 12 mai son traditionnel « marché aux plantes et aux produits du terroir », sous le signe du changement. Celui-ci concerne d’abord  l’implantation des stands qui, sous des barnums dont la blancheur contrastait avec la végétation, étaient répartis tout autour des bâtiments. Si chaque année le nombre grandissant d’exposants témoigne de l’importance croissante de la manifestation, en 2019, le monde végétal, quel que soit sa nature, se trouvait à l’honneur : arbres, arbustes, arbrisseaux, plantes vivaces et exotiques, rosiers, cactées…, le choix était considérable.  Les jardiniers amateurs pouvaient même apprendre que le « camellia sinensis », autrement dit l’arbre à thé, pouvait être implanté dans notre région, à Sargé-sur-Braye ; c’est d’ailleurs le défi que s’est lancé Emile Auté, le créateur du « Thé des châteaux ».
Parmi les producteurs locaux, on relevait la présence de Denis Noury, de la Cave Baudet à Houssay. Ce jeune producteur talentueux de Coteaux du Vendômois, vient d’être, une nouvelle fois, frappé par les aléas climatiques dus aux gelées tardives. A quelques mètres, nous avons retrouvé d’autres producteurs bien connus, ceux du « Safran de la Chapelle-Vicomtesse », qui ont obtenu leur deuxième médaille d’or consécutive au concours général agricole de Paris. Outre le safran lui-même, ceux-ci offrent à leur clientèle un choix de produits transformés, confitures et gelées dont la précieuse épice réveille les saveurs ; ainsi en est-il par exemple pour les fraises dont les arômes évoquent irrésistiblement ceux de la fraise des bois. Stéphane et Fabrice viennent également de créer une nouvelle sauce safranée au pamplemousse qui se marie heureusement aux saveurs des crustacés et des crudités.
Le public a également pu découvrir les savons fabriqués à la main de Julie Gastaud, installée à Auzouer-en-Touraine ; saponifiés à froid, ces savons maison, 100% bio, sont bio-dégradables et éco-respnsables. A côté, Jean Fassot, venu de Cou-Cheverny, exposait des produits issus de bois de récupération tels que des nichoirs ou des hôtels à insectes, originaux et attrayants. 
Au total, une cinquantaine de stands offraient un choix inouï de produits artisanaux en céramique, bois, verre… ,allant de l’article décoratif à l’accessoire de mode. Pendant le week-end, « Les Amis du Jardin » proposaient une restauration à la saveur de cuisine familiale appréciée de tous ; nul ne peut résister aux douceurs du cake maison aux fruits confits accompagné  de glace à la vanille et d’une soupe de fraise.
Le restaurant du Plessis qui a ouvert ses portes à la fin de l’année 2016, apparait comme le complément indispensable  car il permet d’associer à l’esthétique et au charme d’un jardin à l’anglaise, les saveurs et les richesses de la gastronomie française.

   Sabine & Xavier Campion






Publié par: Sabine et Xavier Campion

Date de dernière modification de cette page: 13/05/2019


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: www.lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






publicité - espace annonceurs

Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 9 700 visiteurs par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site