Espace Outremer : les petits déjeuners numériques

Article créé le 23/04/2019

Jeudi 18 avril, les Territoires vendômois se sont associés à la Chambre des métiers (CMA 41) pour organiser une réunion à la pépinière d’entreprises « Outremer » ; y étaient conviés des responsables publics et privés, sur le thème de la quatrième révolution industrielle : « l’industrie 4.0 », ou industrie du futur,  qui peut être analysée comme une nouvelle façon d’organiser les moyens de production et de faire converger le monde virtuel, la conception numérique et la gestion avec les produits et objets du monde réel.
La séance a été présentée par Pierre Morali, créateur de la société « Impression 3D », qui a présenté ses activités  avant Vincent Pellé de la société « BATI EXP’AIR », économiste, mètreur, pilote de drone professionnel et photographe ; enfin, ce fut le tour de William Lacrosse (« PXL image »), un spécialiste de la visualisation 3D en images de synthèse, qu’il s’agisse d’objets ou de bâtiments. Laurent Jegouzo, président du « Fab Lab », était également présent pour expliquer le fonctionnement de la structure et les différents matériels dont elle dispose parmi  lesquels une découpeuse laser industrielle.
Au cours de sa présentation, vidéo à l’appui, Vincent Pellé a montré que les techniques qu’il utilise (le drone) lui permettent d’agir avec rapidité, sécurité et sûreté au plus près des bâtiments inspectés. Il peut identifier et localiser les désordres dans les meilleures conditions ; le drone permet également de faire de la modélisation 3D. Il l’utilise aussi pour des vérifications cadastrales ou de l’inspection thermique, cette dernière étant effectuée avec l’appui d’un cabinet spécialisé.
William Lacrosse, quant à lui, réalise des images de synthèse en 3D ce qui l’amène à travailler dans les domaines les plus variés : automobile, patrimoine, bâtiment, etc. L’image 3D peut servir à stimuler l’appétence. Parmi ses clients figure, par exemple, la société Peugeot qui lui confie la réalisation de fiches techniques de ses modèles.
Pierre Morali est spécialisé dans l’impression 3D à l’aide de laquelle il a accompli de nombreuses réalisations, qu’il s’agisse d’articles souvenirs, de prothèses, de maquettes, de prototypes, ou de tablettes pour aider les malvoyants lors de la visite d’édifices. Il a rappelé qu’à Vendôme se trouvait un constructeur d’imprimantes 3D pouvant travailler de façon industrielle,  TOBECA, qui peut construire des matériels aux dimensions souhaitées par le client. Il a précisé que les imprimantes utilisaient, suivant les modèles, du fil, de la poudre ou du métal. Pendant le travail, la machine doit être surveillée attentivement, la production d’un objet d’environ 50 à 60 cm de hauteur, pouvant durer entre 8 et 10h.
De nouveaux projets sont en cours, tel celui de la société Minier qui envisage de réaliser des constructions en béton grâce à ce procédé.
                                Sabine et Xavier Campion

#EspaceOutremer #Impression3D






Publié par: Sabine et Xavier Campion

Date de dernière modification de cette page: 23/04/2019


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: www.lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






publicité - espace annonceurs

Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 9 700 visiteurs par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site