« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

Festival de Montoire : dans les coulisses du "Resto Tipico"

Article créé le 28/07/2022

Chaque année, avant l’ouverture du Festival, nous ne manquons pas de rendre visite à Patrick Huguet, « chef Patrick » pour les habitués du Festival, afin de passer en revue les menus qui seront proposés chaque soir aux amateurs de découverte culinaire.

Ce général à la retraite, maire du village d’Artins, proche de Montoire, où se tient le « Prélude du Festival », est depuis longtemps passionné par la cuisine. Il nous confiait, il y a quelques années, disposer dans sa bibliothèque de quelque 800 livres consacrés aux cuisines du monde ; en 2022, sa collection s’est enrichie de 260 ouvrages supplémentaires. Patrick ne se contente pas de concocter des mets savoureux et originaux ; il consacre plusieurs semaines à étudier les cuisines des pays retenus pour figurer au menu du « Resto Tipico » ; il se lance ensuite dans une méticuleuse recherche des produits qui viennent parfois de très loin et même, dans certains cas, un membre d’une troupe transporte un ingrédient indispensable et introuvable par d’autres voies . Les instruments de cuisine dont il dispose à la salle des fêtes, guident aussi son choix. Une fois le menu déterminé et accepté par le bureau du Festival, vient le temps des essais et de l’impitoyable jugement du « comité de dégustation » qui n’hésite pas à suggérer des modifications et des évolutions.

Vingt-deux bénévoles constituent la « brigade » du chef. Polyvalents, ils sont, pour la plupart, présents depuis de nombreuses années et c’est un vrai bonheur que de leur rendre visite en début de matinée lorsque commence « la corvée de pluches ». Six jeunes ont rejoint l’équipe et apporte à celle-ci une touche de « pep’s » supplémentaire..

Lors du 49ème Festival, les cuisines de six pays seront représentées :  Pologne, France (la Vendée),  Japon,  Moldavie, Panama et Madagascar.

Le 10 août, la Pologne sera à l’honneur avec une de ses productions, les champignons traités à l’estouffade , du veau au paprika et un baba au rhum, une pâtisserie dont on doit l’introduction en France au roi Stanislas Leszczynski, beau-père de Louis XV.

Le 11 août, retour en France, en Vendée plus précisément ; les convives se régaleront d’ un petit verre de « Trouspinette » avant de déguster un pain de poireau suivi d’un poulet à la vendéenne puis d’une « tabarée » de prunes.

Le 12, rendez-vous au Japon où la soirée débutera par la dégustation d’une « lune d’automne », tout un programme ! Des navets au vinaigre de riz précéderont de la poitrine de porc marinée accompagnée de haricots verts avant que ne soit servie une crème au thé Matcha et jus de Yuzu.

Le 13, les amateurs découvriront la cuisine de Moldavie, ce petit pays d’Europe orientale situé entre la Roumanie et l’Ukraine. Les convives se délecteront d’un « Tsuicapelle » en apéritif, puis ils se régaleront d’une salade campagnarde, d’un poulet paysan, enfin d’une « Babusoare » (« petite vieille » en français), un gâteau à la pâte briochée avec de la confiture d’abricot.

Le 14, direction Panama et l’Amérique centrale avec un cocktail exotique, suivi d’une salade de chayottes, puis d’un plat de viande au nom poétique de « vieilles guenilles », très populaire en Amérique latine ; pour terminer, une « Mamallena », un pudding local très particulier réjouira les papilles.

Enfin le 15, les gourmets curieux découvriront la cuisine de Madagascar avec un rougaï de fenouil, une « Romazava » de poulet accompagnée de brèdes (légumes à feuilles) et de riz sec. Pour terminer un « Godrogodro » à base de farine de riz et de lait de coco à la cardamome sera apprécié des convives.

Rendez-vous au « Resto Tipico » du chef Patrick, tous les soirs avant le spectacle.

Festival de Montoire, 10 au 15 août 2022.

www.festival-montoire.com   T. 02 54 85 35 16

Sabine & Xavier Campion

 

Hashtags liés à cette page:

#Festival de Montoire
# Resto Tipico






Publié par: Sabine et Xavier Campion

Date de dernière modification de cette page: 28/07/2022


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: www.lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






publicité - espace annonceurs



Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site