« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

Vendômois : "La Régie de quartiers", un outil d'insertion professionnelle pour le territoire

Article créé le 03/05/2021

Créée sous forme d’une association de la loi de 1901, « La Régie de quartiers », installée dans la zone commerciale nord de Vendôme, est une structure  qui accompagne des personnes en difficulté, vers l’insertion sociale et professionnelle. Son conseil d’administration comprend 13 membres dont six de droit qui appartiennent au conseil municipal de Vendôme.

 Trois chantiers d’insertion y sont organisés :

-les espaces verts (entretien des parcs et jardins…)

-la propreté et le nettoyages de locaux ou d’immeubles

-enfin, le magasin-recyclerie qui collecte tous les biens réutilisables  (textiles, meubles, vaisselle, bibelots, vêtements, etc.), les remet en état et les revend.

Chacun de ces pôles dispose d’un encadrant

Une dizaine de permanents assurent l’encadrement d’une quarantaine de salariés en réinsertion qui, durant leur passage, vont acquérir ou retrouver le savoir-être et un savoir-faire ; ils auront la possibilité d’accéder à des formations professionnelles et d’être accompagnés vers l’occupation d’ un emploi ou la création de leur propre entreprise (avec le concours de la BGE-ISMER).

La Régie bénéficie d’aides de l’Etat, dans le cadre de contrats d’insertion, de diverses sources de financement (régional…) et des recettes dégagées par le travail des bénéficiaires.

Mélanie Leclerc et Nathalie de Campos, respectivement directrice et sous-directrice de la structure ainsi que Jean-Charles Gatien, chargé de l’insertion, nous ont expliqué son fonctionnement.

Au total, ce sont, chaque année, quelque 70 personnes originaires de l’ensemble de la Communauté d’agglomération des Territoires vendômois, envoyées par Pôle emploi, par la Mission locale, par JOB 41, par le CIAS, par CAP-Emploi ou la Maison de l’Emploi de Montoire, des femmes et des hommes de tous âges à partir de 15 ans, qui sont pris en charge par la Régie. Pour ceux qui ne sont pas basés à Vendôme, le problème de la mobilité peut se poser. Les responsables s’efforcent de trouver des solutions facilitant  la mobilité, problème qui peut constituer un frein au retour à l’emploi.

Les salariés de la Régie ont un contrat de travail dont la durée peut varier de 4 à 24 mois, voire atteindre 36 mois sur dérogation. Leur moyenne d’âge est de 44 ans ; les travailleurs handicapés sont également les bienvenus. Tous sont appelés à travailler sur leur  projet de reconversion et sont dirigés vers des structures de formation telles que le GRETA, l’AFPA,   l’organisme de formation du Comité national de liaison des régies de quartiers, le lycée Sainte-Cécile à Montoire, ou d’autres, spécifiques aux métiers de bouche ou à l’accompagnement des personnes en situation de handicap,  etc.

40% des personnes qui passent par la Régie de Quartiers accèdent à une sortie positive soit vers le retour à l’emploi, soit vers une formation.

Nous avons pu visiter ensuite les vastes locaux dont une partie abrite le matériel nécessaire aux activités et l’autre étant consacrée aux bureaux de l’administration et au magasin de vente ; ils abritent également un atelier de repassage et un autre de couture et de retouche dont les services sont accessibles au public moyennant une participation tout à fait raisonnable.

La Régie dispose d’un point d’apport volontaire où chacun peut déposer les objets dont il n’a plus l’usage. Ceux-ci sont triés ; les articles réutilisables sont remis en état et proposés à la vente, qu’il s’agisse d’objets ménagers, de meubles, de textiles, de chaussures ou d’autres…

Le 5 juin prochain, la Régie procédera à une collecte de meubles sur les communes de Lunay, Les Roches-l’Evêque, Saint-Rimay, Villavard et Montoire. Cette collecte est gratuite et limitée à cinq meubles par foyer.

Vingt salariés travaillent dans le magasin qui est, rappelons-le, ouvert au public du mardi au samedi de 10h à 11h45 et de 14h30 à 18h30.

Ce qui assure la pérennité de la Régie depuis près de 40 ans, c’est le fait qu’elle ait pu asseoir sa réputation comme acteur essentiel  de l’insertion, par l’activité économique et par la qualité des prestations qu’elle fournit à ses différents clients qu’il s’agisse de collectivités territoriales, de bailleurs sociaux, d’associations, d’ entreprises…

Sabine & Xavier Campion

 

 

Hashtags liés à cette page:

#Régie de quartiers Vendôme






Date de dernière modification de cette page: 03/05/2021


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: www.lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site