« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

Montoire : la vente des locaux de l'ancien hôpital s'invite au débat budgétaire

Article créé le 08/04/2021



La dernière session du conseil municipal a eu lieu, le 7 avril, à la salle des fêtes.

Les conseillers ont d’abord pris acte des bilans d’activité 2019 et 2020 de la Communauté des Territoires vendômois, en particulier de celui concernant le prix et la qualité de l’assainissement non collectif (SPANC), pour 2019.

Parmi les différents points abordés figurait le règlement intérieur du camping qui, jusqu’alors, dépendait de la seule volonté du maire.

Après avoir examiné et adopté les comptes des différents budgets annexes et créé celui des transports, les conseillers ont entrepris l’analyse du budget principal. C’est à Sophie Douaud, adjointe en charge des Finances, qu’il est revenu de présenter les comptes. En préambule, Guillaume Henrion s’est interrogé sur la sincérité de ceux-ci et sur la volonté de la municipalité de réaliser les investissements prévus. Arnaud Tafilet a répliqué que si les comptes présentés faisaient état d’une marge de manœuvre, une partie de celle-ci comportait des opérations d’ordre qui ne génèrent pas de trésorerie.  Il a rappelé qu’un certain nombre d’investissements prioritaires, dont certains étaient retardés depuis plusieurs années, avaient  retenu l’attention lors du débat d’orientation budgétaire (DOB)  : le gymnase Jules Ferry, la sécurisation de l’école Pasteur, le bac de retenue de la rue de Champigny, la démolition de la maison Girardin… De plus, le parc informatique de la marie devait être modifié et cela d’autant plus rapidement que la crise sanitaire conduit à un développement du télétravail qui nécessite l’utilisation d’ordinateurs portables. Le maire a souligné qu’un maximum d’investissements serait fait tout en préservant la marge nécessaire pour faire face aux remboursements de la dette et à la reconstitution d’une capacité d’autofinancement correcte : « Vous n’avez aucun doute à  avoir sur notre volonté d’agir, le problème est de trouver les moyens tout en conservant l’équilibre budgétaire. »

Guillaume Henrion s’est également interrogé sur ce que le dispositif « Petites villes de demain » pouvait apporter à Montoire en regrettant que l’opposition ne soit pas davantage associée. Arnauld Tafilet a fait valoir que la Préfecture avait fait procéder à une étude pour mettre en évidence ce qui pouvait être fait par Montoire d’une façon réaliste. Des informations plus précises pourront être communiquées au vu des résultats de ce travail ; compte tenu de la situation difficile de la ville, le maire souhaite se faire accompagner par des personnes compétentes pour que Montoire puisse bénéficier au maximum des aides découlant du dispositif.

Le budget de fonctionnement s’équilibre à 5 550 642€ et celui d’investissement à 1 796 687€. L’ensemble a été adopté   avec quatre abstentions émanant des membres de l’opposition.

Le conseil a ensuite voté les taux de la faxe foncière sur le bâti et le non bâti ; sur proposition du maire, les taux ont été maintenus au niveau de l’année précédente. En ce qui concerne la taxe d’habitation, qui ne demeure que pour les résidences secondaires et les locaux vacants, elle est compensée par l’attribution aux communes de la part départementale de la taxe foncière sur le bâti dont le taux est de 24,4%.

Montoire fait partie des 14 communes des Territoires vendômois dont le ramassage et le traitement des ordures ménagères sont du ressort du SYVALORM. Ce dernier a fixé le montant dû par la ville à 346 769€ (en fonction du nombre d’habitants), ce qui représente une TOM au taux de 9,61%.

Le Conseil a adopté le nouvel organigramme. Puis Ingrid Chartier-Malécot a apporté des précisions sur le travail du SIVS (syndicat scolaire) qui regroupe Fontaine-les-Coteaux, Saint-Jacques-des-Guérets, Lavardin, Saint-Rimay, Les Roches-l’Evêque et Montoire.

Dans le cadre de la réorganisation des services, Arnaud Tafilet a annoncé de nouveaux horaires d’ouverture pour la mairie. Celle-ci sera fermée le samedi matin mais ouverte le jeudi de 13h45 à 18h30. « Il s’agit d’un essai ; rien n’est figé , a-t-il répondu aux objections de Pierre Berneau-Merlet, une enquête va être menée auprès des usagers. »

Valérie Carnet est revenue sur la vente des locaux de l’ancien hôpital qui abritent actuellement une dizaine de professionnels de santé. La vente aux enchères prévue a eu lieu mais il semblerait que la directrice de l’hôpital de Vendôme-Montoire, en charge du dossier, ne souhaite pas donner suite au projet issu des enchères. Le maire a rappelé que, malheureusement, la mairie de Montoire n’a aucun pouvoir en ce domaine même s’il suit de très près le dossier et rencontre régulièrement les différentes parties en cause. Selon Valérie Carnet, la directrice souhaite rencontrer le maire et même le président de la Communauté d’agglo. Pour sa part, Arnaud Tafilet s’est dit très surpris d’avoir découvert la mise en vente des locaux sur « Le Bon coin ». Il a rappelé que la précédente municipalité avait été informée dès novembre 2019 et qu’elle avait fait savoir que la ville ne disposait d’aucun moyen pour intervenir. Valérie Carnet s’est interrogée sur la possibilité d’utiliser le dispositif « Petites villes de demain » pour résoudre le problème.

Sabine & Xavier Campion

 

Hashtags liés à cette page:

#Montoire-sur-le-Loir
# hôpital Montoire 41





Publié par: Sabine et Xavier Campion

Date de dernière modification de cette page: 08/04/2021


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: www.lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site