« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

Loir-en-Vallée : importants travaux dans l'église Saint-Julien de Poncé

Article créé le 21/11/2020

Le 20 novembre, les voisins de l’église Saint-Julien de Poncé avaient été conviés par la municipalité à une réunion d’information sur les travaux de restauration de l’église  qui vont débuter dans quelques jours. Cette réunion, animée par Patrick Settier, adjoint en charge des bâtiments, s’est déroulée en présence de Galiène Cohu, maire de Loir-en-Vallée et de Martine Crinière maire déléguée de Poncé ainsi que de plusieurs membres du conseil municipal.

Comme l’a rappelé en début de séance Martine Crinière, la commune de Poncé comme celle de Lavenay et de Sougé a reçu un legs de Mme Colette Nivault, dont les ancêtres lointains étaient originaires de ces lieux, destiné en grande partie  à la réfection des  églises de ces villages. Mme Nivault est décédée en 2014 et les fonds ont été versés en 2017.

L’église Saint-Julien dont une partie date des XIIe et XIIIe siècle a été classée monument historique en 1891 après la découverte de fresques de l’époque romane. A ce titre, des subventions ont pu être obtenues,  qui se sont ajoutées au legs. De gros travaux de restauration avaient eu lieu à la fin du XIXe siècle tandis que des fresques néo-romanes étaient ajoutées sur les murs. En 1961, celles-ci avaient fait l’objet d’une campagne de travaux. Au cours des ans, le bâtiment s’était notablement dégradé. Un diagnostic très complet établi avec le concours de Martine Ramat, architecte du Patrimoine à Tours, a été effectué, ce qui a permis de déterminer plusieurs problèmes : reprise de la toiture (même si la charpente parait saine), réparation de fissures affectant le gros œuvre, détérioration du tuffeau nécessitant la remise en état en pierres de taille, infiltrations générant de l’humidité sur les murs ainsi qu’à l’intérieur des piliers, restauration des vitraux, réfection de certaines parties de la maçonnerie intérieure, rénovation des bancs et des lambris ainsi que de l’électricité, installation du chauffage sous les bancs , enfin intervention sur certaines fresques à la  suite de leur décollement.

Les travaux ont été divisés en sept lots dont chacun a fait l’objet d’un appel d’offres pour un montant total de l’ordre d’un million d’euros TTC. Les travaux vont durer un an et débuteront la semaine prochaine. Ils entraineront la fermeture de l’édifice au public pendant une période équivalente (réouverture prévue en principe à Noël 2021) ; les cérémonies religieuses ne pourront pas s’y dérouler et les cloches ne sonneront plus. Des restrictions de circulation et de stationnement vont être mises en place autour de la zone qui sera déjà impactée par les échafaudages autour du bâtiment ; néanmoins, les riverains conserveront leur possibilité d’accès ; il en sera de même pour les services de secours, le cimetière et le ramassage des ordures ménagères.

Toutes les entreprises qui interviendront sur le chantier sont agréées par les Monuments historiques. Une réunion hebdomadaire aura lieu entre les entrepreneurs et la municipalité pour faire un point régulier. Un photographe réalisera un montage pour la commune, permettant de retracer le déroulé les travaux.  De grands panneaux installés sur place indiqueront aux visiteurs éventuels les objectifs poursuivis.

Une réunion publique pour informer l’ensemble des habitants avait été programmée ; finalement, ce sont les seuls riverains qui ont été invités en raison des contraintes sanitaires. Galiène Cohu leur a demandé de se faire les porte-paroles auprès des autres habitants.

Sabine & Xavier Campion

 

 

Hashtags liés à cette page:

#Eglise Saint-Julien de Pncé 72






Date de dernière modification de cette page: 21/11/2020


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: www.lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site