« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

"Faire confiance aux acteurs locaux"

Article créé le 17/11/2020


Ancien maire de Vendôme, ancien président de la Communauté d’agglomération des Territoires vendômois, Pascal Brindeau a retrouvé son siège de député UDI de Loir-et-Cher après le départ de Maurice Leroy pour la Russie. Spécialisé dans le droit et la gestion des collectivités territoriales, il a beaucoup travaillé  au développement économique de sa circonscription (installation de Louis vuitton à Vendôme, entre autres…) et est l’auteur de deux propositions de loi, l’une consacrée à la flexibilité du temps de travail, l’autre à la baisse de la TVA dans l’hôtellerie et la restauration.

Adhérent au groupe « Génération Entreprise-Entrepreneurs Associés », il a accordé un entretien à l’occasion de la parution de la 16ème édition du magasine de la formation ; il y met l’accent sur « la capacité de résilience des entreprises qui se connaissent bien et ont pris l’habitude d’échanger, notamment au sein du Cercle des entreprises du Vendômois. »

Si Pascal Brindeau a évoqué la confection de masques  par des bénévoles comme preuve de la solidité et du dynamisme du tissu associatif, cela ne saurait suffire tant que les communes ne pourront pas mener une action en matière économique au profit des commerçants ainsi que des entreprises ; les collectivités doivent bénéficier de leviers fiscaux qui permettraient, par exemple, d’exonérer les artisans et les commerçants des taxes locales et, ainsi, de relancer l’activité économique.

Le député avoue avoir été particulièrement marqué par le geste de l’harmonie musicale de sa ville qui est venue jouer sous les fenêtres des EHPAD pour offrir un peu de musique aux résidents et au personnel. Il a associé ce geste aux applaudissements qui ont rendu hommage aux soignants tous les jours à 20h « Ce confinement aura au moins eu la vertu de nous rappeler l’importance des liens humains et des valeurs essentielles qui nous unissent. »

Pour Pascal Brindeau, « les deux chantiers prioritaires sont la relance de l’activité et la reprise rapide du processus de décentralisation. » A cette fin, le député plaide en faveur de l’aide aux entreprises aussi bien au plan financier qu’au plan légal et rappelle ses deux propositions déposées au mois d’avril.

En ce qui concerne la reprise de la décentralisation , en voulant déconsidérer les élus locaux qui connaissent pourtant les réalités et les spécificités du terrain , le gouvernement s’est discrédité lui-même. « Dans ce domaine, comme ailleurs, nous ne pourrons pas revenir au monde d’avant. »

Xavier Campion

 

Hashtags liés à cette page:

#Pascal Brindeau député





Date de dernière modification de cette page: 17/11/2020


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: www.lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site