Vendôme : un nouveau mode de gestion de l’eau potable

Publié par le 18 décembre 2018 2 Comentaires

Le 17 décembre, lors d’une conférence de presse, a été présentée la société « Vend’ Ô » qui ouvre la voie à un nouveau mode de gestion partagé entre un syndicat, « le Téa » et le groupe « Suez » au travers d’une société d’économie mixte à opération unique (SEMOP), détenue à 40% par le syndicat et à 60% par Suez. Désormais, le groupe devra assurer la distribution d’eau potable  pour les 22 000 habitants, entreprises et services des communes membres du « Téa », à savoir : Areines, Meslay, Saint-Ouen et Vendôme. Il existe actuellement une dizaine de SEMOP en France dont six sont exploitées par Suez dans différentes régions , à Dôle (deux), à Sète, à La Seyne-sur-Mer et à Dinan. Ces sociétés modifient les règles du partenariat entre public et privé puisque ce dernier peut y être actionnaire majoritaire, la gouvernance demeurant publique.

« « Vend’Ô » va permettre d’impliquer encore plus les élus dans ces sujets primordiaux que sont l’eau et l’environnement, tout en s’appuyant sur le professionnalisme d’un grand groupe », a précisé Laurent Brillard, président du « Téa ». La collectivité maîtrisera mieux ses dépenses et par conséquent optimisera ses investissements.

« Nous avons choisi la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable de la population, à la fois en qualité et en quantité » , a ajouté Pascal Brindeau, maire de Vendôme. Le prix du m3 restera inchangé mais la qualité du service augmentera.

« Vend’Ô » a d’ailleurs prévu de remplacer  1,7km de canalisation tous les ans.

Cet accord a été présenté par Laurent Brillard, président du « Téa », Pascal Brindeau, maire de Vendôme, Benjamin Ferniot directeur commercial de Suez et Laurent Besse, directeur pour le grand Ouest.

                                                                                                   Xavier Campion

Merci de partager cet article 🙂
Tags : , ,

Classés dans :

2 commentaires

  • Le 24 janvier 2019 GUILLOU-LIGER Catherine a écrit :

    Bonjour
    merci de bien vouloir m’indiquer les raisons d’une différence de prix du M3 entre VENDOME (2.01€ M3) et SAINT OUEN (6.09€ M3).
    cordialement

  • Le 25 janvier 2019 Sabine & Xavier CAMPION a écrit :

    Le syndicat TEA sera probablement en mesure de vous répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.