La Chartre : le courant ne passe pas entre “Paradis” et les élus

Publié par le 27 février 2019 Laissez vos commentaires

Depuis 2006, l’association chartraine, « Paradis » qui produit tous les deux ans un spectacle fort apprécié, avait l’habitude de louer le gymnase Guy Lacroix, seul à offrir une surface suffisamment vaste ainsi qu’une puissance électrique convenable.

A l’occasion d’une réunion de préparation tenue l’été dernier, donc à la période des vacances, avec les représentants de la municipalité, l’association a appris que la puissance électrique disponible ne correspondait plus à celle prévue par le cahier des charges . La commune avait donc  modifié ce compteur électriquei sans même en aviser « Paradis » par un écrit ayant force probante. Prise au dépourvu et devant régler le problème dans un délai très court, entre le 1er septembre et la fin du mois suivant, l’association a dû engager des frais supplémentaires lui permettant, avec l’avis favorable de la commune, de tirer le courant nécessaire à partir du transformateur de l’école publique voisine. Afin de ne pas pénaliser l’association, il avait été convenu, verbalement, par les élus qu’il serait tenu compte des frais supplémentaires ainsi engagés dans le montant du loyer perçu, ce qui constituerait une compensation modique du préjudice subi du fait du silence de la municipalité. Le principe de celle-ci avait été accepté dans un premier temps par la mairie qui a pourtant, en dernier lieu, nié les faits à l’occasion d’une intervention des représentants de l’association, invités par le maire à s’exprimer, avant le conseil municipal du mois de février. Certains médias se sont faits sans doute par erreur et par méconnaissance du dossier, l’écho d’une altercation qui n’a jamais eu lieu au cours de celui-ci.

 

Merci de partager cet article 🙂
Tags :

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.