Bientôt un cabinet de curiosités à Saint-Oustrille ?

Publié par le 20 décembre 2017 Laissez vos commentaires

Jean-Louis et Laurie Garigue, originaires de Lorraine, ont choisi de s’installer dans la vallée du Loir . Tombés amoureux de Montoire où ils ont reçu un accueil chaleureux, ils y ont été attirés par sa richesse patrimoniale et culturelle. Propriétaires de chambres d’hôte dans leur région d’origine, ils s’en sont séparés pour en créer d’autres à la limite de Montoire et de Fontaine-les-Coteaux.

Chineurs impénitents, ils ont collectionné de nombreux objets, témoignages du quotidien de nos aïeux, parmi lesquels figure une extraordinaire collection de tuiles anciennes qui témoignent du passage d’enfants ou d’animaux qui y ont imprimés leurs empreintes alors qu’elles étaient mises à sécher avant leur cuisson; elles portent également des traces d’activités humaines telles que des comptes, des noms etc. Jean-Louis s’intéresse également aux objets de maîtrise et de compagnonnage ; il est très éclectique et il peut aussi bien craquer sur un journal de 1969 relatant les premiers pas de l’homme sur la lune que sur des trousses d’écoliers du siècle dernier. Les époux Garigue souhaitent donner une seconde vie à ces objets en les exposant au public et en créant un lieu d’échanges et de convivialité. Pour ce faire, au cœur du quartier historique et médiéval de Saint-Oustrille à Montoire, à proximité immédiate de la chapelle Saint-Gilles, ils ont acquis une ancienne grange qu’ils sont en train d’aménager pour la transformer en « cabinet de curiosités ».

Les cabinets de curiosités se sont répandus à la Renaissance et au XVII siècle. Marquant une étape dans la progression de la connaissance scientifique du monde, ils présentaient toutes sortes d’objets considérés comme rares ou étranges provenant, la plupart du temps de contrées lointaines, d’origine minérale, végétale ou animale ou encore de fabrication humaine. Ils sont considérés comme les ancêtres des musées, ces espaces publics qui les ont remplacés à partir du XIXème siècle.

« Notre désir est que les visiteurs y retrouvent des souvenirs de leur enfance, qu’ils aient envie d’échanger et de passer un moment agréable en discutant autour d’une boisson (jus de fruit, café, infusion…). Nous pensons ouvrir également une partie de ce lieu pour des expositions temporaires. » La grange possède deux étages de 80m2 chacun et  dispose d’une belle charpente ancienne. L’endroit est situé dans le plus ancien quartier de Montoire, au pied du château. Les travaux devraient être terminés pour une ouverture fixée au mois de mai.

Jean-Louis et Laurie placent l’ensemble de leurs activités, chambres d’hôte comme lieu d’exposition, sous le signe de la convivialité. Excellente pâtissière, Laurie ne manquera pas d’accueillir les visiteurs avec quelques excellentes gourmandises de sa composition.

                                                                                       Sabine Campion

 

 

 

Merci de partager cet article 🙂
Tags : ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.